Panetière

Une panetière est une sorte d'armoire dans laquelle des miches ou des baguettes de pain sont stockées pour être conservées.



Catégories :

Meuble - Pain - Conservation alimentaire

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Une panetière est un meuble en réduction qui servait jadis à ranger ainsi qu'à conserver le pain. Tombée en désuétude aujourd'hui, son importance... (source : transenprovence)
  • Quelquefois plate, fréquemment galbée face et côtés, la panetière est avec le pétrin la... Avec le temps et la déclinaison de l'importance du pain dans le foyer, ... (source : fadparis)
Une panetière.

Une panetière est une sorte d'armoire dans laquelle des miches ou des baguettes de pain sont stockées pour être conservées. Tombée quelque peu en désuétude aujourd'hui, son importance était la majorité du temps énorme dans les mobiliers régionaux.

Elle est caractéristique de la France des siècles passés et ceci jusqu'après la Première Guerre mondiale, quand le pain, qui formait l'élément principal des repas de l'époque, était pétri, préparé et cuit par la famille, à la maison ou dans le four communal. La pain n'était fréquemment préparé qu'une fois par semaine et devait par conséquent être conservé dans les meilleures conditions.

On trouvait des panetières sur pied, posées sur un buffet bas ou fréquemment suspendues en applique contre un mur, pour être hors de portée des rats et des souris. Elle comportait deux ou trois panneaux à jours avec des grillages ou des colonnettes de bois tourné, pour permettre la circulation de l'air et la meilleure conservation des miches de pain.

Les plus belles et les plus originales des panetières sont celles de Provence, qui ont influencé celles du Languedoc et du Dauphiné. Au départ les panetières étaient uniquement une caisse de bois ajourée et posée directement sur le pétrin. Ce n'est qu'à partir du XVIIIe siècle que les fuseaux de bois tourné, apparaissent et remplacent les barreaux grossiers des panneaux de bois. Sur certaines panetières, la façade commence à être équipée d'une porte par laquelle la maîtresse de maison pouvait introduire ou prendre le pain.

C'est au XIXe siècle que l'art de la panetière va prendre son plus bel essor. Elle va être posée en applique et suspendue au mur, mais conservera toujours ses pieds. Une corniche apparaît sur le dessus toujours dans le prolongement des pieds. Une des caractéristiques de la panetière provençale sont les petites colonnes en bois sculpté ou tourné en forme de panache, des fois, terminées par une pièce en forme de gland ou d'olive. Ces petites pièces de bois s'appellent, généralement, candelié, mais mouchets ou plumets du côté d'Avignon et bobèches du côté d'Arles.

Les panetières vont acquérir, dans le style provençal, une richesse des formes (planes ou bombées) et des décors :

Dans les autres régions, outre le Languedoc et le Dauphiné, le décor des panetières est bien plus sobre, ou alors inexistant.

Au niveau du marché de l'art, les panetières les plus recherchées sont bien entendu celles de Provence, avec des prix variant selon l'ancienneté du meuble, sa structure (bombée ou plane), la qualité et la densité du décor, l'état de conservation, la qualité et l'authenticité des ferrures.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Paneti%C3%A8re.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/07/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu